douleur

Entorse de la cheville et ostéopathie : pourquoi, à quel moment ?

Entorse de la cheville et ostéopathie : pourquoi, à quel moment ?

L’entorse est une lésion traumatique affectant une articulation qui se traduit par une élongation ou une déchirure ligamentaire. Elle touche la cheville mais aussi le genou ou toute autre articulation. L’entorse se produit en général quand l’articulation est mobilisée, brutalement, en dehors de son amplitude physiologique. Ainsi, le ou les ligaments qui assurent la contention de l’articulation se trouvent anormalement étirés. Cet étirement peut aller jusqu’à une déchirure partielle ou totale du ligament. Dans les cas les plus graves, l’entorse s’accompagne d’un arrachement osseux.

L’entorse de cheville la plus fréquente est dite en inversion, c’est-à-dire que le pied se couche sur son bord externe.

Ce mécanisme induit une élongation d’un ou plusieurs ligaments selon la gravité de l’entorse.
L’entorse bénigne de cheville en inversion se traduit par l’étirement du ligament talo-fibulaire antérieur, et la douleur se situe en avant de la malléole externe (protubérance osseuse au-dessus de la cheville). La gravité d’une entorse est déterminée par un certain nombre de signes tels que la sensation de craquement lors du traumatisme, la présence ou non d’un œdème important, la présence d’un hématome pouvant remonter le long de la jambe, une impotence fonctionnelle significative.
L’évaluation de la gravité de l’entorse doit être réalisée par un médecin qui jugera de l’opportunité de prescrire une imagerie médicale et des suites à donner. Quelle que soit la gravité de l’entorse, une rééducation fonctionnelle est à prévoir. En effet, les ligaments ont une action de contention de l’articulation mais aussi d’information de sa position dans l’espace (rôle proprioceptif). Ainsi, lorsqu’ils ont été lésés, ils tendent à ne plus fournir une information de qualité ce qui favorise les entorses à répétition. La rééducation fonctionnelle est généralement prodiguée par un kinésithérapeute.

L’ostéopathie présente un intérêt à divers stades de l’évolution des lésions. Lorsque l’entorse est récente mais peu douloureuse, l’ostéopathe intervient pour ajuster l’articulation et permettre une cicatrisation du ligament dans sa position physiologique. L’idéal est de pratiquer l’ajustement avant la rééducation fonctionnelle afin qu’elle intervienne sur une articulation rééquilibrée. Dans la plupart des cas, le ligament cicatrise spontanément sans action externe. Cependant, dans certains cas, on constate que la cheville reste douloureuse longtemps après la cicatrisation théorique des tissus (de l’ordre de 6 semaines). Dans ce contexte, l’ostéopathe peut avoir une action intéressante permettant une reprise de l’activité dans la plupart des cas sans douleur. Il faut souligner que plus le traumatisme est ancien plus le retour à l’équilibre non douloureux demandera du temps et des séances. Ceci justifie une intervention la plus précoce possible.

Pour prendre Rdv cliquez ici!

Le Zona

Vous avez souvent des poussées de zona?

Nous avons la solution! L’ostéopathie!

Le zona se manifeste par des éruptions cutanées douloureuses le long du nerf ou du ganglion nerveux.
Ces éruptions cutanées surviennent en conséquence de la réactivation du virus qui cause la varicelle, « le virus varicelle zona » (VVZ).
Le zona touche le plus souvent le thorax et le visage, mais toutes les parties du corps peuvent être touchées.

 

 

Je vous présente une de mes patientes, Melle X, elle présente souvent des poussées de zona au visage.
Voici comment elle se présente à mon cabinet:

Je procède donc à mon traitement qui consiste à libérer et équilibrer les différents os du crâne en rapport avec le nerf touché, et libérer donc son passage.

Voici son visage après le traitement.

 

Pour prendre rendez-vous cliquez ici!

La fin des Migraines grâce à l’ostéopathie !

 

 

La fin des migraines grâce à l’ostéopathie !

 

 

Ressentez-vous une douleur affectant un seul côté du crâne (mi-graine). Dans les régions temporales (au niveau des tempes) ; dans les yeux en cas de migraine ophtalmique et au niveau du cuir chevelu avec une douleur en casque..

Avez-vous ce genre de sensations :

  • de nausées,
  • de vomissements,
  • de photophobie (sensibilité à la lumière),
  • de sensibilité aux sons,
  • d’un mal-être général associé à une irritabilité,
  • de troubles de la concentration.

 

L’ostéopathie peut vous aider

 

Origine des migraines :

 

Pour bien comprendre comment l’ostéopathie permet de soigner les migraines, il est important de connaître leurs origines.

 

Celles-ci peuvent être essentiellement de six sortes différentes lorsqu’elles ne mettent pas en jeu le pronostic vital à court terme :

 

  • l’origine vasculaire : c’est la plus importante et elle est liée à un défaut de circulation sanguine (l’origine peut être autre, mais aboutit généralement à ce résultat) ;
  • l’origine neurologique : c’est notamment le cas de la névralgie d’Arnold, mais d’autres compressions nerveuses peuvent à l’origine de migraines neurologiques ;
  • l’origine ostéo-articulaire : la migraine est alors consécutive à un dysfonctionnement musculo-squelettique, le plus généralement cervical généralement accompagné de tensions musculaires ;
  • l’origine traumatique : le traumatisme peut être directement crânien ou cervical ; il peut également s’agir des conséquences d’un choc qui peut être émotionnel ;
  • l’origine psychologique : comme dans le cadre d’un whiplash mais à un niveau moindre, les émotions, les contrariétés, le stress peuvent être à l’origine de migraines ;
  • l’origine hormonale : les menstruations peuvent s’accompagner de douleurs crâniennes dues à la variation hormonale et/ou à la tension des organes du petit bassin (via les fasciæ).

Traitement ostéopathique

 

Je vous présente le cas d’un patient que j’ai eu à traiter, Madame M….. 38 ans qui présentait une douleur en casque de la base droite du crâne jusque derrière l’œil droit, elle souffrait terriblement depuis 3 jours, et cela arrivait plusieurs fois par mois.

 

Après examen et bilan ostéopathique, elle présentait tous les symptômes d’une dysfonction cervicale supérieure (arnoldite).

 

Mon action a consisté en un traitement vertébral et plus particulièrement cervical avec une rééquilibration des os du crâne.

 

Après la première séance une nette amélioration et quelques après la 2ème séance les douleurs avaient disparu.

 

Comme je viens de l’expliquer selon le cas une deuxième séance peut s’avérer utile pour la disparition complète de la douleur.

 

Si vous avez tout essayé pour vous soulager : antalgiques, anti-inflamatoire, infiltrations ; centre anti-douleur….., prenez contact avec moi, je serai à l’écoute de vos sensations .

Rendez-vous en ligne

 

D’une manière générale, les céphalées qui sont prises en charge en ostéopathie cèdent en deux ou trois séances. L’avantage incontestable de l’approche ostéopathique, lorsque le traitement est complet et bien mené, est d’éviter les récidives ou, tout du moins, de les espacer considérablement.

 

A noter : Je travaille parfois en collaboration avec un ophtalmologiste qui pourra vérifier si la vue du patient n’a pas besoin d’être corrigée. En effet, nombreuses sont les migraines à avoir une origine visuelle (a fortiori pour les personnes qui travaillent régulièrement devant un écran).

 

 

Rendez-vous en ligne